Les deux méthodes pour amortir le son au plafond

Qu’il s’agisse de vivre en ville, à proximité d’une autoroute ou aussi de vivre en appartement en dessous de voisins bruyants, les nuisances sonores peuvent être insupportables. Voilà tout l’intérêt de mettre l’accent sur une meilleure isolation. Elle représente un enjeu de taille que ce soit sur le plan thermique que sur le plan phonique. L’isolation peut-être appliquée tant sur le sol que sur le plafond ou les murs de la maison. Pour plus de détails à ce sujet, nous vous invitons à venir voir de plus près cet article.

Les matériaux insonorisant

Pour isoler votre espace intérieur des sons parasites provenant de l’environnement externe à votre maison, vous avez le choix entre différents types de matériaux. Mais avant toute chose, il est d’abord préférable de déterminer le type de son qui est à l’origine de la nuisance. Si vous vivez dans un appartement, les bruits d’impacts sont les plus souvent présents. Les sons se déplacent par des vibrations sonores dans les murs, les sols et les plafonds. Ensuite, il y a les nuisances sonores aériennes qui se produisent dans l’air libre. Les vibrations acoustiques sont absorbées par les matériaux qui entourent votre maison.

Quoi qu’il en soit, afin de bénéficier d’un meilleur confort, vous pouvez opter pour la mise en place de matériaux insonorisant. Dans cette optique, plusieurs choix s’offrent à vous : la laine de verre, la laine de roche, le chanvre, le liège, les fibres de bois, la laine de coton, l’ouate de cellulose et le polystyrène. Chaque matériau dispose de ses propres caractéristiques et peut tout aussi bien assurer un meilleur confort acoustique que thermique.

Les isolants absorbants

Pour les nuisances sonores qui proviennent du plafond, vous pouvez opter pour la mise en place d’isolants absorbants. Dans cette optique, les isolants les plus utilisés sont la laine de roche et la laine de verre. Ces matériaux sont disponibles sous forme de rouleaux ou de panneaux. Mais pour ce qui est de la mise en place, il est recommandé de faire appel à un professionnel dans le domaine. Il sera en mesure d’appliquer toutes les techniques requises pour vous faire bénéficier d’une intervention de qualité. Dans une autre optique, vous avez la possibilité de créer des faux plafonds avec des plaques en plâtre.

Isolation des bruits aériens et des bruits de choc

Pour les bruits de chocs et aériens, les professionnels recommandent des isolants adaptés aux sols. À cet effet, c’est le polyéthylène qui est le plus souvent privilégié. Pour ce qui est de l’espace vide sous la construction, vous pouvez toujours le remplir avec des isolants doux à l’instar de la laine de verre. Sinon, vous pouvez penser à installer un sol flottant qui s’avère être à la fois une solution pratique, mais aussi, économique.